Martin Bouygues ne veut pas discuter avec Free car il a « un tout petit réseau »

Martin Bouygues ne veut pas discuter avec Free car il a « un tout petit réseau »
Dans la cadre de la présentation des résultats du groupe Bouygues, Martin Bouygues a été interrogé sur d’éventuelles discussions avec ses concurrents et en particulier Free, en vue d’une collaborations ou d’un rapprochement. Le PDG du groupe a indiqué que « la question ne s’est pas posée », et a assuré n’avoir « aucune discussion » avec un de ses concurrents. Et de préciser «J’ai rencontré M. Niel une seule fois, il y a six ans, un quart d’heure ». 
 
Depuis le lancement de Free Mobile, les relations entre le nouvel opérateur et le groupe Bouygues se sont dégradées. Interrogé sur la possibilité de nouer des relations avec Free, Martin Bouygues a indiqué « discuter de quoi ? Pour quoi faire ? pour se mettre d’accord sur les tarifs ?! C’est quelqu’un qui a un tout petit réseau quand même : 1 milliard d’euros, le nôtre a coûté 10 milliards. » Il semble donc que la réconciliation ne soit pas à l’ordre du jour. Pour autant, l’argument de Bouygues sur le coût du réseau est à nuancer. Free a en effet annoncé que sont réseau coûterait 1 milliard d’euros à terme (et on en est encore loin), soit beaucoup moins que celui des opérateurs historique. Mais cela est principalement du à la baisse des coûts des équipements et leur miniaturisation. Maxime Lombardini expliquait récemment que ceux-ci peuvent maintenant être montés par les escaliers alors qu’il fallait une grue auparavant. Ce n’est donc pas le coût qui fait la taille d’un réseau.
 
Source : La Tribune