Free Mobile : Une action en justice contre un professeur d’économie

Free Mobile : Une action en justice contre un professeur d’économie
 
« Les dirigeants de Free sont persuadés que Bruno Deffains n’a pas eu "spontanément l’idée de la rédaction du rapport", mais qu’il lui a été "commandé par un tiers". Autrement dit, un concurrent cherchant à salir l’image de Free ». Publiée dans Les Echos, l’étude de Bruno Deffains expliquait que l’arrivée de Free Mobile allait provoquer une baisse du chiffre d’affaires de 30% dans la filiale et la destruction de 55 000 emplois dans les deux ans.
 
« Je n’ai pas été payé pour faire cette étude » affirme Bruno Deffains au Nouvel ObservateurPour son avocate, « il y a une tentative d’intimidation et d’isolement de Bruno Deffains, qui vise à limiter ses interventions dans le débat public. Et puis cette saisie informatique non contradictoire permet à Free de mettre la main sur des documents confidentiels concernant ses concurrents ».
 
Le professeur d’université et son avocate ont demandé au Tribunal la destruction des fichiers saisis et « la rétractation de l’ordonnance ». La décision est attendue le 1er mars prochain. Interrogé autour de cette affaire, Free n’a pas souhaité répondre au Nouvel Observateur.
 
 
Merci à Depinfo84