[MàJ] Orange : Des pannes passées inaperçues ? Pas certain.

[MàJ] Orange : Des pannes passées inaperçues ? Pas certain.

Une méga-panne aurait frappé les abonnés Orange dans la nuit du 14 au 15 décembre 2012. La panne serait passée inaperçue car elle se serait déroulée en pleine nuit d’après Les Echos.
 
Inaperçue parce que nocturne ? Pas certain. Dans la nuit du 7 au 8 décembre 2012, nous vous rapportions un important dysfonctionnement du réseau Orange. Nous avions pu suivre cette panne en temps réel car nous étions en plein test de la marque low-cost du groupe Orange, Sosh. Si les dates sont différentes, les heures (tardives) et les conséquences de la panne sont similaires. Des abonnés Orange étaient privés d’internet mobile pendant plusieurs heures, impactant par la même occasion les abonnés Free Mobile en itinérance.
 
Le 08 décembre 2012 à 00h36
 
Succession d’incidents chez Orange ?
 
Est-ce une simple erreur de datation des Echos ou une succession d’incidents chez Orange jusqu’à la mi-décembre ? Quoi qu’il en soit, toutes ces pannes ont mis en alerte le Gouvernement. Ce dernier a demandé à l’Agence nationale pour la sécurité des systèmes d’information de réaliser un audit de sécurité de tous les opérateurs.
 
Rappelons notamment que les abonnés de l’opérateur historique ont été victimes d’un important incident sur le réseau en juin 2012. Ce dysfonctionnement avait suscité une vive polémique autour de la fiabilité des systèmes de télécommunication, et contraint Orange à dédommager ses abonnés.
 
Source : Les Echos

Mise à jour (14 février 2013 à 08h30) : Les Echos ont obtenu quelques précisions de l’opérateur. Orange a qualifié la panne du 14 au 15 décembre, de « perturbation mineure. En revanche dans la soirée du 7 décembre, selon Orange : certains clients ont dû réitérer leur tentative de connexion à la data mobile de 20 heures à 23 heures », confirmant ainsi la panne que nous vous rapportions dans la nuit du 7 au 8 décembre 2012 et les doutes que nous avions sur une éventuelle erreur de datation dans l’article des Echos.