Pour le numéro 1 de SFR, « Free a mangé son pain blanc »

Pour le numéro 1 de SFR, « Free a mangé son pain blanc »
 
Stéphane Roussel explique lors de cet entretien que le succès de Free repose « sur l’image prix plus que sur la réalité des prix. Les clients commencent à prendre conscience qu’un forfait nu ne permet pas de profiter des dernières innovations dans les smartphones et les réseaux. Les gens reviennent vers nous et je pense que Free a mangé son pain blanc. Il lui sera sans doute difficile de continuer sans changement majeur. Va-t-il préparer des offres subventionnées ? Cela a un coût. Avec la 4G, il ne pourra pas se contenter de forfaits sans téléphone », sauf si Free opte pour une stratégie différente.
 
Concernant le coup de force de Free contre Google (Adgate), le PDG de SFR estime que « sur le fond, Free a raison », tout en chargeant le co-fondateur d’Iliad. « Xavier Niel exagère, c’est qu’il a lui-même contribué à baisser les prix. Il est le moins bien placé pour pleurer. Plutôt que de brider les débits comme il le fait, SFR préfère signer des partenariats ».
 
Difficile de tenir un tel raisonnement alors que l’opérateur au carrée rouge vient tout juste d’inclure les appels + les SMS/MMS en l’illimité à 11,99€/mois et de baisser les tarifs de la gamme Carrée.
 
Source : Capital