SFR perdrait 5000 emplois si Bouygues obtenait l’accord 4G sur la bande 1800 MHz.

On vous en parlait il y a quelques jours, Bouygues pourrait disposer d’un avantage dans son déploiement 4G s’il obtenait le droit par l’ ARCEP d’utiliser la bande 1800 MHz cette année. Aujourd’hui, SFR estime, que si Bouygues Télécom disposait de cet avantage en 2014, cela se traduirait par la destruction de 5000 emplois. 

 

"J’ai écrit avant Noël au président du régulateur et au Premier ministre. Si Bouygues Telecom obtient les fréquences en 1.800 MHz, alors cela entraînera la destruction de 5.000 emplois dans l’écosystème SFR " estime dans Les Echos, Stéphane Roussel, PDG de SFR. 

 

Reponse par média interposé, Didider Casas, secrétaire général de Bouygues Télécom affirme que "ces chiffres ne sont pas crédibles. Certains cherchent à faire pression sur les pouvoirs publics en exerçant un chantage à l’emploi sur des bases tout à fait fantaisistes."

 

SFR a néanmoins prévenu que si l’ ARCEP donnait son accord, il n’hésiterait pas à attaquer "Illico presto" devant le conseil d’ état, la décision l’autorité de régulation.

 

 

Source : Reuters