L’UFC Que Choisir annonce porter plainte contre Free Mobile pour « pratiques commerciales trompeuses »

L’UFC Que Choisir annonce porter plainte contre Free Mobile pour « pratiques commerciales trompeuses »
 
Ainsi que nous vous l’annoncions, l’UFC Que Choisir organisait ce matin une conférence de presse afin de présenter une nouvelle étude sur le réseau free Mobile. Celle-ci est basée sur 2 465 mesures qui ont été menées par un expert indépendant (dont l’UFC n’a pas voulu donner le nom), en novembre et décembre, en Ile-de- France, à Lille et à Toulouse. « L’objectif de cet audit était de mesurer les taux de non qualité (TNQ) sur des usages audio, vidéo et le téléchargement d’une application auprès des quatre opérateurs sur leur réseau en propre et, en plus pour Free Mobile, en itinérance. » indique l’association de consommateurs. Et de conclure que « Les résultats de cette campagne sont plus que troublants : il existe clairement un problème qualitatif sur le réseau Free Mobile en itinérance d’une ampleur inattendue qui conduit à présumer d’une restriction de la part de l’opérateur ! »
 
Les résultats de cette étude montrent en effet une très mauvaise qualité de l’itinérance Orange chez Free Mobile. Les mesures de l’UFC sont cependant un différentes de celles effectuées auparavant, par l’ARCEP par exemple. En effet, le téléphone a été bloqué soit sur le réseau propre de Free, soit sur le réseau d’Orange. Malgré ce qu’annonce l’UFC, qui entend montrer l’expérience utilisateur, il ne s’agit donc pas vraiment de tests qui correspondent à une utilisation réelle, puisque les abonnés ne bloquent pas leur mobile sur l’un ou l’autre réseau. Dans ces conditions, ainsi que l’indique Xavier Niel, en limite du réseau, il n’y a pas d’itinérance, et donc pas de débit.
 
 
Nous avons demandé à l’UFC Que Choisir pourquoi cette étude n’avait pas été réalisée plutôt en janvier, alors que les fréquences 900MHz ont été activées en Ile de France, ce qui aurait permis d’avoir une étude intéressante, et qui ne ferait pas doublon avec celles déjà existantes. Les responsables de l’association nous ont uniquement indiqué qu’il leur semblaient que c’était pour eux le moment opportun de le faire fin 2012. Pourtant, les choses semblent bien avoir évolué depuis janvier. On constate par exemple que l’appel à témoin lancé par l’UFC Que Choisir le 14 janvier sur son forum, proposant aux abonnés rencontrant des difficultés de se faire connaitre, n’a recueilli aucun témoignage à ce jour.
 
A la vue de ces éléments l’UFC-Que Choisir annonce, porter plainte contre la société Free Mobile pour pratiques commerciales trompeuses sur le fondement des articles L. 121-1 et suivants du Code de la consommation. Par ailleurs l’association demande (de nouveau) aux pouvoirs publics la mise en place d’un observatoire indépendant de la QoS sur les réseaux fixes et mobiles.