Déploiement réseau : Stéphane Richard exige que Free Mobile soit sanctionné

Déploiement réseau : Stéphane Richard exige que Free Mobile soit sanctionné
Ce matin, l’Agence Nationale des fréquences a fait le point sur les déploiements des réseaux mobiles. Concernant Free Mobile, l’ANFR dénombrait début janvier 1779 antennes actives. L’opérateur n’a donc pas atteint l’objectif qu’il s’était lui-même fixé, à savoir 2500 antennes active pour la fin 2012.
 
Cette situation n’a pas manqué de faire réagir Stéphane Richard, qui a indiqué ce matin, devant des journalistes, que «tout le monde vivrait très mal» le fait que Free ne soit pas sanctionné. «S’il ne tient pas ses engagements, il faut qu’il soit sanctionné. Et là, il y a un problème». On peut comprendre la position du patron d’Orange, pour autant, Free respect totalement ses engagement définis dans sa licence. En effet, au dernier pointage de l’ARCEP, Free Mobile couvrait 37,3% de la population contre 27% en janvier. Le prochain objectif pour Free Mobile est la couverture de 75% de la population en 2015. Même si on ne peut que regretter que le chiffre ne soit pas atteint, les 2500 antennes annoncées étaient un objectif propre à Free, qui n’est en aucun cas une obligation légale.
 
Stéphane Richard a, par contre, la mémoire courte en ce qui concerne ses propres obligations de couverture. L’opérateur n’a en effet pas respecté ses obligations légales à plusieurs reprises, et a été rappelé à l’ordre par l’ARCEP à ce sujet. Il n’a pourtant jamais été sanctionné pour cela, l’Autorité des télécoms lui ayant laissé un délai supplémentaire pour s’acquitter de ses obligations de couverture.
 
Source : Les Echos