Bouygues Télécom dans la tourmente.

D’après une étude de CM-CIC Secruties, Bouygues Télécom doit s’attendre cette année à un déficit de son résultat net de 98 millions d’euros et entre dans une mauvaise mauvaise passe.
 
Pour Martin Bouygues, la seule solution fut une augmentation de capital de 678 millions d’euros pour diviser son endettement net par deux. Avec les 206 millions d’euros récoltés en novembre par la vente d’une partie de son patrimoine de pylones, Bouygues semble être en recherche de liquidités pour ne pas terminer son exercice dans le rouge.
 
Une tourmente qui s’explique également par la facture d’achat des licences 4G pour 943 millions d’euros dont 715 millions en 2012. L’enveloppe globale des investissement à doublé en 2012 quand le revenu moyen par utilisateur mobile a baissé de 18 %.

Selon Jean Michel Köster dans l’étude CM CIC Sécurities, "Il serait déraisonnable de maintenir le dividende de 2012 au niveau de 2011, ce déficit de ressource ne pourra pas être compensé par les autres activités de Bouygues (BTP, TF1, Alstom…)

Une situation complexe dans laquelle rentre l’opérateur et selon cette étude, il en a pour quelques années encore…

 

Source :  Les échos