Free Mobile cherche un nouvel équipementier pour accélérer le déploiement de la 3G et la 4G

Free Mobile cherche un nouvel équipementier pour accélérer le déploiement de la 3G et la 4G
 
Selon Les Echos, Free Mobile a lancé un appel d’offre en décembre en vue de trouver un nouvel équipementier. Ce contrat porterait sur la 3G et la 4G, et devrait permettre d’accélérer le déploiement de cette dernière technologie alors que l’opérateur comptait 14 antennes 4G déclarées au 1er janvier 2013.
 
Cet appel d’offre permettrait également à Free Mobile de mettre Nokia Siemens en concurrence sur la 3G. Le nouvel opérateur a dépensé 142,4 millions dans l’équipement de son réseau mobile en 2012. Une somme peu élevée pour Nokia, ce dernier ne faisant que fournir le matériel brut. Free s’occupe en effet de l’installation des stations de base et des antennes mais également de développer ses propres logiciels pour faire fonctionner les machines dans un réseau « tout IP ». Selon Les Echos « ce nouvel appel d’offres va permettre à Free Mobile de tester l’engagement de son fournisseur, qui lui a vendu une architecture de réseau novatrice, tout IP comme dans le fixe. »
 
D’autres équipementiers vont pouvoir participer à cet appel d’offre. C’est le cas notamment du chinois Huawei, auquel font déjà appel Bouygues Télécom et SFR (respectivement 30 % à 50 % de leur parc d’antennes sur des équipements Huawei). L’équipementier chinois a de quoi séduire avec ses produits tout en un qui mixent 2G, 3G et 4G de façon évolutive.
 
Source : Les Echos