Blocage des pubs : Xavier Niel confirme à demi mot la guerre d’usure avec Google

Blocage des pubs : Xavier Niel confirme à demi mot la guerre d’usure avec Google
Comme on pouvait s’en douter, la nouvelle politique de Free en ce qui concerne le blocage des publicités est bien une réponse à Google. C’est en tous cas ce que sous entend Xavier Niel dans un message adressé à Yoann Ferret sur Twitter. Si le fondateur de Free n’apporte pas directement de justification au blocage des publicités, il renvoit à l’analyse faite par Stéphane Soumier. « Evidemment que Niel ne veut pas "bloquer la pub" pour l’éternité. La guerre n’est pas un état durable, elle sert à définir les règles » indique l’animateur de BFM. Et d’ajouter « Penser que ça va se passer en douceur est illusoire. Peut-être que Niel ne dit que ça »
 
 
 
Le blocage des publicités serait donc le nouvel argument de Free pour faire plier Google. Les deux entreprises s’affrontent en effet déjà en ce qui concerne l’accès à YouTube et le partage des frais. Free ne semble donc pas vouloir plier, et renchéri en touchant Google au portefeuille. Bien sur, il est peu probable que cette action ait un impact financier pour Google si ce blocage ne devait durer que très temporairement, mais l’opérateur lance ainsi un coup de semonce et montre qu’il est capable d’aller plus loin.
 
Il serait bien sur préférable que les protagonistes puissent se mettre d’accord sans employer des armes aussi extrêmes puisqu’en attendant, ce n’est pas Google qui va souffrir, mais bien les éditeurs de sites web. Et Free ridque bien de ternir son image auprès de ces derniers, alors que c’est souvent grâce à eux que l’opérateur fait parler de lui au quotidien.