Les français consomment de plus en plus de VOD, mais estiment le coût trop élevé

Les français consomment de plus en plus de VOD, mais estiment le coût trop élevé
Année après année, la vidéo à la demande séduit de plus en plus de personnes : 56% de plus en un an ! C’est ce que montre l’étude que vient de publier Médiametrie. C’est parmi les « jeunes » âgés de 6 à 34 ans que l’on compte le plus de VODistes. Ceux-ci sont adeptes de la location et seraient prêts à regarder davantage de vidéos à la demande si leur coût était moins élevé. Un mode de consommation lié à ces jeunes générations qui ont grandi avec un Internet libre et gratuit ?
 
13,4 millions d’internautes ont déjà regardé une vidéo à la demande payante
 
Cette année, près d’1 internaute sur 3 (31,4%) a déjà regardé une vidéo à la demande payante accessible via un service VOD sur le téléviseur, l’ordinateur, le téléphone mobile ou la tablette. La part de VODistes fait ainsi un bond par rapport à l’année dernière où elle s’élevait à 21% des internautes. Cette pratique dispose d’une forte marge de progression quand on sait qu’il existe encore un différentiel important entre la connaissance de ce service (92% des internautes) et la capacité à y accéder (près de 7 internautes sur 10). 
 
Une consommation ponctuelle
 
Quand on y a goûté, le fait-on régulièrement ? 1er élément de réponse : au cours des 6 derniers mois, 13,4% des internautes ont regardé au moins une vidéo à la demande. De plus, les VODistes semblent davantage enclins à un visionnage ponctuel qu’à souscrire à un abonnement : seuls 6% des VODistes sont actuellement abonnés à un service de SVOD. En effet près d’1 VODiste sur 2 (46%) affirme avoir une consommation trop ponctuelle pour souscrire à ce type de service. Autre illustration du caractère momentané de ce mode de visionnage : les VODistes sont davantage adeptes de la location que de l’achat définitif : 86% d’entre eux louent généralement leur vidéo à la demande.
 
VOD trop chère ?
 
Pourquoi ne sommes-nous donc pas tous adeptes de la VOD qui nous installe confortablement à domicile devant la vidéo et l’écran de notre choix ? 1er facteur cité, un coût trop élevé pour près de la moitié des non VODistes (46%). Autres raisons : la concurrence des programmes diffusés à la télévision, du cinéma et des programmes proposés par les chaînes en télévision de rattrapage. Dès lors, le 1er levier de croissance de la VOD s’oriente vers des prix plus attractifs, cités par 8 VODistes sur 10. Autrement dit, si les VOD étaient moins chères, les Français en regarderaient davantage. Peut-être aussi parce que les plus jeunes, aux moyens plus modestes, sont les meilleurs clients ?
 
Le royaume des jeunes
 
Les adeptes de la VOD sont de plus en plus jeunes. Les internautes âgés de 25 à 34 ans sont en tête avec 43% d’entre eux l’ayant déjà pratiquée. Ils sont suivis de près par les 15 -24 ans et les enfants de 6 à 14 ans. D’où une forte proportion d’élèves et étudiants parmi les VODistes (37%).
 
La télévision, écran roi de la VOD
 
Le téléviseur reste l’écran le plus utilisé pour la VOD avec près de 2 VODistes sur 3 (63%) ayant déjà visionné une vidéo à la demande sur cet écran. L’ordinateur conserve quant à lui son rang de 2ème écran avec 37% de VODistes l’ayant déjà utilisé à cette fin. De plus le téléphone mobile et la tablette commencent à émerger en tant qu’écrans de VOD avec 7% d’internautes ayant déjà regardé une vidéo depuis leur téléphone mobile, 4% pour les tablonautes.