Le haut/ très-haut-débit priorité des inter-communalités

Le haut/ très-haut-débit priorité des inter-communalités

Le baromètre des Interconnectés 2012 vient de publier les résultats d’une enquête nationale réalisée par la Adcf (Assemblée des Communautés de France) et Ocalia auprès de 346 intercommunalités concernant les priorités des collectivités territoriales en matière de numérique. Cette étude révèle l’aspect prioritaire du chantier haut/très-haut-débit dans les projets de développement numérique des collectivités. 70 % des intercommunalités interrogées en font leur priorité numéro 1.

<>

Ces dernières s’estiment laissées pour compte regard du développement des grandes agglomérations. Seule 25% d’entre-elles déclarent être entièrement couvertes en haut-débit. 1/3 affirment que le réseau mobile est accessible sur la totalité de leur territoire et seulement 15 % en réseau 3G.

A l’heure ou la course au Très-Haut-Débit et la 4G fait rage entre les opérateurs et les métropoles, les communautés de moins de 20 000 habitants sont encore entrain de chercher des solutions pour résorber leurs problèmes de zones blanches et grises. Les craintes d’un réseau à 2 vitesses entre les grandes collectivités et intercommunalités s’expliquent par des problèmes de sources de financement dans un contexte de baisse de crédits publics. Pour autant le sondage révèle un effort financier fait par les petites collectivités en vue de leur équipement.
 

Les petites inter-collectivités seront donc attentives aux décisions prises à l’issue du séminaire gouvernemental dédié au numérique, prévu pour février 2013 et qui établira la feuille de route du déploiement du réseau très-haut-débit. Il y a quelques semaines Fleur Pellerin avait déclaré : "là où les opérateurs ne respecteront pas les conventions, (le gouvernement) accompagnera les déploiements publics, y compris en zone très dense". Des promesses à tenir que les petites collectivités attendent avec impatience…

En attendant le forum des Interconnectés à Lyon aujourd’hui et demain devrait leur permettre d’échanger autour de ces problématiques.

 

Source : La Gazette des communes