Free Mobile en discussion avec Bouygues et SFR pour trouver un accord d’itinérance sur les zones blanches

Free Mobile en discussion avec Bouygues et SFR pour trouver un accord d’itinérance sur les zones blanches
 
Comme vous le savez, Free Mobile a passé un accord avec Orange France pour que celui-ci fournisse sur son réseau 2G l’itinérance aux clients de Free Mobile. Les clients de Free Mobile disposent ainsi d’une couverture équivalente à celle des clients d’Orange France. Mais cet accord exclut les zones où les abonnés Orange sont accueillis en itinérance sur les réseaux de SFR et Bouygues Telecom : il s’agit des zones couvertes par des sites déployés dans le cadre du programme national d’extension de la couverture mobile (programme 
« Zones blanches ») où SFR et Bouygues Telecom sont opérateurs leaders et Orange France en itinérance sur les réseaux de ces deux opérateurs. Free Mobile n’est ainsi pas présent sur ces zones.
 
L’ARCEP annonce dans son bilan de la qualité de service mobile que des échanges sont en cours entre, d’une part avec Free Mobile, et, d’autre part, Bouygues Telecom et SFR, afin de déterminer les modalités selon lesquelles Free Mobile pourrait bénéficier de l’itinérance 2G sur les sites où Bouygues Telecom et SFR sont opérateurs leaders.
 
 
Ainsi que le rappelle l’ARCEP, le programme national d’extension de la couverture en zones blanches vise à apporter la couverture dans 3 310 centres-bourgs où aucun opérateur de réseau mobile n’offrait de couverture. 
 
A fin septembre 2012, 3135 centres-bourgs ont été couverts en 2G dans le cadre de ce programme et 175 centres-bourgs doivent encore être couverts. Les opérateurs indiquent prévoir couvrir une centaine de centres-bourgs supplémentaires entre fin 2012 et fin 2013. Il reste environ 75 centres-bourgs pour lesquels les opérateurs ne donnent pas d’indication sur la date de couverture. Les difficultés avancées sont :
 
– l’absence d’investissement ou de participation au programme zones blanches de certains départements (environ 50 sites) 
– les problèmes liés à la recherche ou à la construction de sites : sites difficiles d’accès, difficultés 
– opérationnelles ou coûts élevés d’adduction d’électricité et d’accès au réseau de télécommunication… (20 sites) ;
– le blocage au niveau de la municipalité (3 sites) ;
– l’opposition de riverains (2 sites).