Pour SFR, l’objectif est de «prendre Free à son propre jeu, en se bagarrant sur les prix»

Pour SFR, l’objectif est de «prendre Free à son propre jeu, en se bagarrant sur les prix»
 
Alors que SFR et les autres opérateurs historiques nous expliquent depuis janvier que Free Mobile a tué la poule aux œufs d’or le marché avec ses formules à bas prix, SFR estime maintenant que ce type de forfaits n’a que peu de succès. Ils ne pèseraient actuellement «que 6% du marché, si l’on additionne les clients de Free Mobile qui paient vraiment, pas zéro ou 2 euros, soit environ 2 millions, ceux de Red, de Sosh, de B&You. Ce n’est pas la ruée», considère un des dirigeants de l’opérateur dans La Tribune. Si SFR a baissé le tarif de ses offres Red, l’objectif est de «prendre Free à son propre jeu, en se bagarrant sur les prix.»
 
Selon des études consommateurs réalisées par l’opérateur au Carré Rouge, les clients ne s’intéressant qu’aux prix ne seront pas la majorité. C’est pourquoi à coté de ces forfaits à bas coût, l’opérateur fera sa marge sur les formules haut de gamme intégrants la 4G. «On sait qu’on peut remonter les prix par rapport au 19,90 euros», en misant sur «les gens prêts à payer 50 euros» à savoir les accros aux Smartphones, indique l’opérateur. Les clients prêts à dépenser 25€ de plus sur le forfait pour disposer du dernier Smartphone représenteraient 11% du marché, et les accros à l’internet mobile, prêt à payer 30€ de plus, représenteraient également 11% du marché. Avec d’un coté des forfaits haut de gamme et de l’autre des forfaits à bas prix, SFR espère prendre Free en tenaille. Une inconnue demeure cependant, celle de la stratégie de Free dans la 4G. Si l’opérateur la proposait sans augmenter le prix de ses forfaits, la stratégie de SFR tomberait à l’eau.
 
Source : La Tribune