Le president de l’ Avicca met les points sur les I du projet de loi Haut-Débit.

Depuis jeudi soir et le rejet du projet de loi sur le Très Haut Débit à l’assemblée nationale, le débat se prolonge, dans les colonnes de presse. Aujourd’hui, le président de l’Avicca (Association des Villes et Collectivités pour les Communications Electronique et l’ Audiovisuel) est également monté au créneau sur Zdnet pour répondre aux propos d’Hervé Maurey l’instigateur du projet de loi rejeté.
Il estime les accusation de Lobby des Opérateurs dans le développement du Très Haut Débit, comme « injuste ». 

Yves Rome rappelle que la proposition d’Hervé Maurey a « été largement amendé, puisqu’il proposait des améliorations certaines par rapport au programme national très haut débit lancé en 2010 par Nicolas Sarkozy » et que « que les termes du débat ne sont plus les mêmes qu’en février 2012. La question n’est finalement plus de savoir si la proposition de loi Maurey-Leroy est pertinente, obsolète ou lacunaire, mais bien de se placer dans une dynamique nouvelle avec un objectif à atteindre bien plus ambitieux encore que ne l’était le précédent »

Il a également tenu à clarifié sa position concernant le développement d’un réseau fibré ou du « mix technologique » :
« Enfin, le choix de la fibre optique comme technologie unique est résolument affirmé, nécessitant donc l’extinction du réseau cuivre qui se fera progressivement selon un calendrier et des modalités issus de l’expérimentation menée à Palaiseau par France Télécom.»
 

Source : Zdnet