Combien gagnent les patrons du web français (Iliad, Orange…) ?

Combien gagnent les patrons du web français (Iliad, Orange…) ?

 
Aucune évolution de salaire n’est à constater entre 2010 et 2011 pour Maxime Lombardini, Le directeur général d’Iliad. Ce dernier « a perçu 384 000 euros en rémunération fixe. Son salaire ne comprend aucune part variable. Il ne bénéficie d’aucun avantage en nature ni de jetons de présence. Au cours de l’exercice, le dirigeant n’a pas non plus reçu d’options de souscription d’action, au même titre que tous les mandataires sociaux ».
 
Stéphane Richard, patron de France Télécom (Orange) a gagné en 2011 plus de 1,5 million d’euros (1 520 241€), soit 4 fois la rémunération du directeur général du groupe Iliad. « Le directeur général de France Telecom représente le 61eme plus gros salaire des patrons du SBF 120 (indice boursier – Société des Bourses Françaises NDLR). A côté de sa rémunération fixe, Stéphane Richard dispose de plusieurs avantages en nature. Parmi eux, une "voiture de fonction avec chauffeur, des services de conseils apportant une assistance juridique personnelle liée à ses fonctions, dans la limite de cent heures chaque année et une ligne téléphonique à forfait illimité", souligne le rapport annuel financier ».
 
Toutefois, les deux groupes ne pèsent pas le même poids. Le chiffre d’affaires de France Télécom s’élevait à 45,3 milliards d’euros en 2011 (résultat net : 3,9 milliards d’euros). C’est beaucoup moins pour Iliad, avec 2,12 milliards d’euros en chiffre d’affaires en 2011 (résultat net : 251,8 millions d’euros).
 
Cette étude montre également que le patron de Gameloft, Michel Guillemot, a gagné 743 827 euros en 2011, sans compter les autres avantages : 300 000 stock-options au prix de 3,87€, d’après le rapport d’activité du groupe, soit 1, 16 million d’euros.
 
 
Photo : Maxime Lombardini, Directeur général du groupe Iliad