Exclu : Des salariés de Free vont demander des explications à Corinne ERHEL et Arnaud MONTEBOURG

Exclu : Des salariés de Free vont demander des explications à Corinne ERHEL et Arnaud MONTEBOURG
 
Selon nos informations, des salariés de Free vont demander une audience à l’auteur du rapport parlementaire, la députée Corinne ERHEL. Ces mêmes salariés vont solliciter également une audience auprès de Ministre du Redressement Productif Arnaud MONTEBOURG.
 
Après des mois de silence, habitués à la discrétion, malgré des attaques et des remises en cause de leur entreprise depuis le lancement des offres mobiles, une incompréhension générale s’est installée chez les salariés de Free qui ne comprennent pas les attaques répétées du nouveau gouvernement et la remise en cause d’un modèle économique qui bénéficie à tous les consommateurs.
 
Nous avons contacté un élu du personnel, qui nous a expliqué la difficulté de leur tâche "il est compliqué de défendre la marque sans critiquer les dirigeants des autres opérateurs, mais en même temps, nous sommes solidaires de leur salariés et convaincus que ces licenciements sont uniquement liés à des décisions boursières qui n’ont rien à voir avec l’arrivée de Freemobile". Cet élu ajoute "les craintes des salariés Free sont légitimes, car nous avons peur que le groupe ralentisse les investissements et les recrutements face aux pressions. L’incertitude est le pire ennemi de l’économie et du développement d’une entreprise. Les propos du ministre et le rapport parlementaire sont inquiétants. Nous avons une obligation morale de défendre notre marque et nos salariés".
 
Cet élu s’interroge également sur le fait que "curieusement, ni la députée ni le ministre ne font aucunement référence à la condamnation pour entente illicite des opérateurs SFR, Orange et Bouygues Telecom en 2005 à une amende record de 534 millions d’euros. Pourtant, cette décision du Conseil de la Concurrence, et confirmée par la Cour de Cassation illustre parfaitement le fait que dans ces conditions, Free ne peut effectivement être considéré que comme un empêcheur de tourner en rond… »
 
C’est la première fois depuis le lancement des offres mobiles que les salariés de Free ont décidé de rentrer dans l’arène et d’assumer leur responsabilité. Cette action sera suivie de près par notre rédaction.