Orange confirme avoir espionné les connexions d’abonnés mais dément vouloir mettre fin à l’Internet illimité

Orange confirme avoir espionné les connexions d’abonnés mais dément vouloir mettre fin à l’Internet illimité
 

 
Si l’opérateur a bien confirmé avoir espionné les connexions d’abonnés, il affirme qu’il ne s’agissait que d’un test, en accord avec la CNIL. L’opérateur a par contre indiqué à La Tribune que « ce pilote n’a pas vocation à être généralisé. L’objectif était de voir comment cela fonctionnait techniquement, il n’y a pas de modèle économique ni de projets d’offres commerciales ». La Tribune précise cependant qu’Orange avait laissé entendre « qu’on ne peut jamais dire jamais ». Selon le journal économique, Orange pourrait difficilement proposer des offres différenciées (donnant accès à seulement quelques usages de l’Internet) puisque ce type de discrimination serait attaquable en justice, même si la neutralité du Net n’est pas encore inscrite dans la loi.
 
Précisons enfin que Rue 89 a joins par téléphone, Grégoire Pinson, l’auteur de l’article et rédacteur en chef de La Lettre A, et que celui-ci maintient toutes ses informations.