Free Mobile : “si je comprends bien, l’un coupe les oignons et les autres pleurent… “

Free Mobile : “si je comprends bien, l’un coupe les oignons et les autres pleurent… “


Fort de ses bons résultats, Free s’attaque aux marges confortables de ses concurrents. Hier, nous reprenions les propos de Maxime Lombardini à l’encontre de Bouygues Télécoms : « c’est un groupe que je connais bien j’y ai travaillé quinze ans, il y a toujours deux discours "je suis ultralibéral quand ça m’arrange, et je suis quasi marxiste quand ça m’arrange, parce qu’il y a un concurrent" ».

 
Au delà de cette joute verbale, Free a trouvé un nouvel angle d’attaque et s’amuse à comparer sa marge à celles de ses concurrents. Tout en commentant ses résultats vendredi dernier, Xavier Niel n’a pas manqué de fustiger ses concurrents : "si je comprends bien, l’un coupe les oignons et les autres pleurent… " Il a également trouvé une nouvelle rhétorique destinée à ses concurrents, le cofondateur de Free pointe du doigt les marges de ses concurrents qui n’ont que faiblement baissé. La marge de la marque au carré rouge a même progressé.

 

Les taux de marge d’Orange France et de Bouygues Telecom ont, quant à eux, baissé d’environ deux points pour un niveau élevé à 36,8% pour Orange et 20,9% pour Bouygues Télécom. Cela dit, la branche mobile des trois opérateurs historiques a subi une nette érosion et Free ne gagne pas encore d’argent dans sa branche mobile compte tenu des investissements.

 

Source : Challenges