Xavier Niel : « Ce qui a été fait par nos concurrents est souvent inavouable »

Xavier Niel : « Ce qui a été fait par nos concurrents est souvent inavouable »

Challenges vient de publier un dossier sur les 100 personnalités qui « font la France ». Parmi celles-ci on retrouve Xavier Niel. Lors d’une interview, celui-ci explique la stratégie de Free Mobile et revient sur les embuches rencontrées avant de pouvoir se lancer. « Quand vous faites un lancement, vous avez peur que ça ne marche pas. Nous avons souffert six ans pour en arriver là. C’est une histoire semée d’embuches. Ce qui a été fait par nos concurrents est souvent inavouable. Heureusement, quelques personnalité déterminées, au gouvernement, à l’Arcep, à l’Autorité de la concurrence, n’ont jamais perdu de vue l’intérêt général. ».
 
Le fondateur de Free revient également sur les reproches qui lui ont été faits quant à ses propos vis-à-vis de ses concurrents lors du lancement de Free Mobile. « Plus vous avancez, plus vous avez peur et plus vous devenez dur dans vos propos. Et au bout, vous allez peut-être un peu loin. Mais à ca jour, je n’ai pas été attaqué en diffamation pour avoir dit que les français ont été considérés comme des pigeons."
 
Xavier Niel défend enfin le modèle économique de Free Mobile, « le même que pour la Freebox : faire un produit haut de gamme au meilleur prix ». Concernant la rentabilité des forfaits, il explique que sur le forfait à 20€ « nous sommes confortables". Sur le forfait à 0€ ou 2€ Free « vit des dépassements, facturés à prix bas, mais sur lequel [il] génère des profits."
 
Et d’expliquer également que Free mobile fait travailler des entreprises françaises et européennes et crée des emplois en France. « Pour le mobile, nous sommes le seul opérateurs à n’utiliser que des équipementiers européens. Free Mobile n’a délocalisé aucun emploi. Notre siège est au centre de Paris »
 
Source : Challenges (version papier)