SFR, très affecté par l’arrivée de Free Mobile, paye au prix fort son manque de réactivité

SFR, très affecté par l’arrivée de Free Mobile, paye au prix fort son manque de réactivité


Dans son dernier numéro, Le Revenu fait le point sur le groupe Vivendi et estime que SFR, très affecté par l’arrivée de Free Mobile, paye au prix fort son manque de réactivité d’autant que le groupe Vivendi est affligé depuis des années d’une décote de holding.

 
Parmi les divisions du groupe seul deux affichent une réelle dynamique : Activision et GVT. Mais les quatre autres actifs du groupe n’ont plus le vent en poupe. Maroc Télécom voit sa rentabilité se dégrader face à une concurrence plus dure, Canal Plus doit faire face aux deux nouvelles chaînes Qatariennes, Bein Sport 1 et 2 (500 000 abonnés) mais reste offensif en s’invitant sur la TNT (Direct 8 et Direct Star), Universal Musique essuie les difficultés du piratage et SFR est affecté par l’arrivée du quatrième entrant. La marque au carré rouge qui représente 38% du résultat opérationnel du groupe a perdu 620 000 abonnés au premier semestre.