L’Arcep veut réduire l’écart entre les terminaisons d’appel mobiles ultramarines et métropolitaines


L’Arcep, l’autorité de régulation des télécoms a revu à la baisse la durée de l’asymétrie de la terminaison d’appel pour Free Mobile et souhaite également plafonner le prix des appels depuis un mobile dans l’Outre-Mer. Pour ce faire, elle organise une consultation publique en ce sens qui sera clôturée le 14 septembre prochain.

 
L’autorité de régulation propose donc de plafonner à un centime d’euro par minute « le tarif de terminaison d’appel vocal mobile » pour les opérateurs des départements d’outre-mer. Cette recommandation devrait prendre effet début 2013. Elle vise à faire baisser le prix des forfaits téléphoniques pour les ultramarins. Par cette mesure, l’Arcep estime que "ce niveau de tarif créer les conditions économiques d’un développement des offres d’abondance pour les communications mobiles ultramarines ainsi que pour les communications au départ de lignes fixes et à destination des mobiles, comme ce fut le cas en métropole".
 
Les abonnés des territoires ultramarins paient plus qu’en métropole. Dans un communiqué publié samedi, le ministre des Outre-mer Victorin Lurel a salué "des avancées très significatives en matière de convergence de tarifs de téléphonie mobile entre l’Hexagone et les départements des outre-mer". Ainsi, l’écart entre les terminaisons d’appel mobiles ultramarines et métropolitaines ne sera plus que de 0,2 centimes d’euro par minute ce qui devrait favoriser l’inclusion des communications entre les deux continents dans les forfaits métropolitains.

 
A l’issue de la consultation publique sur les terminaisons d’appels entre la métropole et les départements d’outre-mer, le projet de décision sera soumis à Bruxelles et aux autorités de régulation des autres pays de l’Union Européenne. L’Arcep pourra alors adopter sa décision définitive à l’automne.

 

Source : La Tribune