Réseaux haut débit : « En investissant si peu, nous nous tirons une balle dans le pied » selon l’Europe

Réseaux haut débit : «  En investissant si peu, nous nous tirons une balle dans le pied » selon l’Europe

 
Dans le secteur des technologies de l’information et des communications (TIC), qui représente désormais 8 millions d’emplois et 6 % du PIB de l’UE, les tendances les plus marquantes sont une consommation accrue de données et une transition vers les technologies mobiles (comme les téléphones intelligents) et les services mobiles (comme l’internet 3G, la diffusion de musique en flux continu et le courrier électronique web).
 
Pour Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne, l’Europe est en train de prendre du retard : «Les Européens sont friands de technologies numériques et souhaitent avoir un plus large choix, mais les pouvoirs publics et les entreprises ont du mal à suivre. Conserver des mentalités et des modèles d’entreprise du 20e siècle nuit à l’économie européenne, ce qui est extrêmement regrettable.
En investissant si peu, nous nous tirons une balle dans le pied et l’Europe risque de se faire écraser par la concurrence mondiale si elle s’endort sur ses lauriers.»
 
La Commission européenne a pour mission d’instaurer un climat économique et un cadre réglementaire qui encouragent la concurrence et les investissements sur les marchés européens des technologies numériques.
Elle a ainsi instauré un tableau de bord 2012 de la stratégie numérique qui évalue les progrès réalisés en la matière au niveau européen et au niveau national.
 
Des propositions réglementaires d’envergure ont été formulées à cette fin en 2011-2012. Parmi celles-ci :
 
– Un nouveau règlement sur l’itinérance doit étendre le plafonnement des prix aux données et développer la concurrence ;
 

-  Les ministres de l’UE ont conclu un accord préliminaire sur le mécanisme pour l’interconnexion en Europe, qui prévoit notamment un soutien de l’UE de plus de 7 milliards d’euros destiné à promouvoir les investissements privés dans les infrastructures à haut débit de nouvelle génération et à développer des services en ligne essentiels, tels que les marchés publics en ligne, la santé et les soins de santé en ligne, la justice en ligne et le portail Europeana ;

 

-  Au titre d’Horizon 2020, le prochain programme européen de financement de la recherche et de l’innovation, la Commission propose d’investir 80 milliards d’euros dans différents secteurs, dont le principal est celui des TIC ;

 

-  Un règlement doit assurer l’harmonisation des signatures électroniques et d’autres services de confiance qui sont essentiels pour permettre les économies liées à la passation de marchés en ligne, ainsi que la reconnaissance mutuelle de l’identification électronique entre États membres de l’Union ;

 

-  Un plan d’action en faveur du commerce électronique doit faciliter l’accèstransfrontière aux produits et au contenu en ligne et, au final, résoudre lesproblèmes liés au paiement, à la livraison ainsi qu’à la protection et à l’informationdes consommateurs.