FTTH : Free en discussion avec des grandes villes et des villes moyennes

La lettre d’info de l’association des maires de France publie un article qui annonce que Free souhaite que les collectivités locales et en particulier les villes jouent un rôle de partenaire dans le déploiement d’un réseau de fibre optique jusqu’à l’abonné. Si vous souhaitez donc bénéficier de l’offre FTTH de Free, il faudra faire du lobbying auprès de votre maire 😉

"Les investissements de Free ne pourront cependant se faire sans la coopération des collectivités, précise la lettre e-Locale (18/09). L’opérateur attend tout d’abord de celles-ci une diminution du montant des droits de passage et un accès facilité aux réseaux et gaines. A Paris, par exemple, l’opérateur bénéficie de la baisse des tarifs consentie par la municipalité en juillet pour l’utilisation de ses égouts et d’autres équipements publics. Free a annoncé avoir déjà entamé des discussions avec 6 à 7 communes des Hauts-de-Seine, 3 grandes villes françaises et plusieurs autres villes moyennes.
Free ne s’intéressera cependant spontanément qu’à certains quartiers. Le choix du XVeme arrondissement pour démarrer son offre ne doit par exemple rien au hasard puisque c’est un des plus denses de Paris. Aussi, «dans les zones non prévues par le plan FTTH de Free, les collectivités locales qui souhaiteraient disposer d’un réseau de fibres optiques trouveront en Free un partenaire pour déployer ce réseau qui sera ouvert à tous les opérateurs», précise le communiqué.
Pour motiver les collectivités, Free pourra notamment miser sur son offre gratuite. Elle comprendra un accès Internet à moyen débit (NDLR : il s’agit en fait de bas débit), une ligne de téléphone (appels gratuits vers les services d’urgence et sociaux) et un service «antenne», permettant la réception des chaînes de télévision TNT. Pour bénéficier cette offre, les foyers devront verser une caution (de 50 à 70 euros) pour disposer d’une Freebox."

La lettre d’info des élus locaux