Tarifs Free Mobile : “on n’a pas vocation à changer le prix de nos offres”

Tarifs Free Mobile : “on n’a pas vocation à changer le prix de nos offres”

Yves Calvi recevait ce matin Thomas Reynaud, directeur financier d’Iliad sur RTL pour commenter le succès de Free sur le terrain du mobile et du fixe.

 

La répartition des abonnements mobiles intéresse décidément la presse. A ce sujet, le directeur financier n’a pas communiqué les chiffres réels. Et pour cause, c’est une donnée qui intéresse fortement la concurrence. « La répartition est relativement équilibrée entre les deux forfaits et les freenautes ou non » a commenté Thomas Reynaud. Cette répartition sera communiquée par Iliad dans les mois ou trimestres à venir a expliqué le directeur financier.
Au sujet du chiffre des 3 millions d’abonnés, Oddo a annoncé que l’objectif est atteint. « On espère que l’on arrivera largement au delà des 3 millions d’abonnés avant la fin de l’année » a-t-il indiqué. A terme, Free compte sur une part de marché allant de 15 à 25% d’ici quelques années. 

 
Quid du seuil des 3 millions d’abonnés et de l’augmentation des tarifs ?
 Thomas Reynaud a annoncé que le prix des offres resterait inchangé : « On ne va pas changer une recette qui fonctionne, on a pas vocation à changer le prix de nos offres ». Free s’était donné comme objectif de diviser la facture par deux. Le directeur financier estime que le pari est gagné. En somme, la barre désormais symbolique des 20€ mensuels dans le mobile demeure. Dernière en date, SFR va en faire de même avec sa gamme Red.
Sans être candide, Thomas Reynaud n’a cependant pas donné de chiffres précis au micro de RTL. Concernant les résiliations, il a expliqué que les départs sont « relativement minimes » et que Free Mobile « est toujours dans une forte phase de recrutement ».

 
Succès commercial d’un côté et difficultés techniques de l’autre :

Les posts sur les forums sont ils représentatifs de la réalité ? Les freenautes sont ils encore touchés par des difficultés techniques pour communiquer avec leur mobiles ? Pour Thomas Reynaud, les difficultés techniques de Free Mobile appartiennent au passé : « On ne recrute pas 2,6 millions d’abonnés si le service n’est pas de qualité » a-t-il argumenté.
Sans vouloir dénigrer les posts des freenautes qui rencontrent des difficultés avec Free Mobile, nous faisons le même constat au Concept Store Univers Freebox. Cela dit, Thomas Reynaud a reconnu avoir participé à la baisse des prix dans le mobile mais aussi à la hausse des réclamations.

 
« On assume, les abonnés sont très présents sur les réseaux sociaux, on se doit d’avoir des services irréprochables. On s’engage vis-à-vis de nos abonnés à avoir une qualité de service irréprochable » a expliqué Thomas Reynaud.