Très Haut Débit : L’Avicca publie la carte du schéma directeur territorial d’aménagement numérique

Très Haut Débit : L’Avicca publie  la carte du schéma directeur territorial d’aménagement numérique


Le Schéma directeur territorial est élaboré à l’échelle départementale ou régionale, il permet, après concertation des collectivités concernées d’établir un diagnostic et de présenter une stratégie d’action pour monter en débit ou passer au Très Haut débit.
 
Les SDTAN sont plus ou moins avancés et peuvent être révisés pour tenir compte des évolutions de la réglementation et des positions des acteurs. Ceux-ci sont disponibles sur la carte mise à jour par l’AVICCA. Les derniers territoires qui ont adopté un SDTAN sont notamment présents. Il s’agit de Ille-et-Vilaine, Gers, Alpes-de-Haute-Provence, Essonne, Loire, Loire Atlantique, région Alsace et de l’Eure et Loire.

 

<>
Cliquez sur l’image pour accéder à la carte interactive

 

Un nouveau président, une nouvelle stratégie pour le Très Haut Débit ?
Dans le cadre de sa campagne, François Hollande a estimé parvenir à la couverture de l’intégralité du territoire en très haut débit d’ici 10 ans. Dans le cadre de ses 60 engagements pour la France, le président fraichement élu anticipe le coût pour l’Etat de la couverture de l’ensemble du territoire par le très haut débit d’ici 10 ans est estimé à 750 millions d’euros par an. La part publique s’élève au total à 9,5 milliards d’euros, dont 2 milliards sont déjà prévus dans le cadre des investissements d’avenir. Le reste à financer sur 10 ans s’élève à 7,5 milliards d’euros. Une majoration de 20 % et une minoration de 10 % du coût total ont été prises en compte dans les hypothèses haute et basse.
 
Pour faire face à ce chantier, l’idée est de créer un opérateur national public « France Très Haut Débit », responsable du déploiement des infrastructures. Son caractère public sera garanti même si des participations d’opérateurs privés à la recherche d’investissements de long terme pourront être envisagées. Il assurera la péréquation nationale des coûts entre les zones rentables et non rentables.
Selon l’Association des maires ruraux de France « Près de 95 % des français interrogés sur le sujet considère que l’arrivée du très haut débit dans leur commune doit être possible au plus tard dans cinq ans. Bien avant l’objectif fixé par Nicolas Sarkozy de relier 100 % des foyers en 2025.
Au niveau du timing, François Hollande fixe donc la date de 2022 !