Free Mobile et l’emploi : le syndicat FO écrit à l’Arcep

Free Mobile et l’emploi : le syndicat FO écrit à l’Arcep


Jean Claude Mailly, secrétaire général du syndicat FO a écrit une lettre au régulateur des télécom pour lui annoncer sa crainte pour la suppression de 30 000 postes dans le secteur des télécoms. En copie à François Fillon, le syndicaliste souhaite attirer l’attention de l’impact de Free Mobile sur le secteur. Jean Claude Mailly rencontrera a ce sujet le patron de l’Arcep lundi prochain en fin d’après midi. 

 
«Nos craintes sont grandes d’un alignement de moins-disant social avec in fine des conséquences sur les salariés en terme de rémunération, de destruction d’emplois et de garanties collectives et d’une manière plus générale sur l’avenir de cette branche», écrit Jean-Claude Mailly. «La puissance publique doit établir au plus vite un cadre réglementé permettant d’empêcher la destruction d’emplois et évitant que ces dérives ne se mettent en place», a-t-il ajouté.

 
A contrario, Jean Ludovic Silicani avait estimé à 10 000 le nombre de suppressions de postes en deux ans tout en reconnaissant de nouveaux emplois chez Free Mobile et dans des secteurs connexes. Concernant la rencontre du syndicat avec le patron de l’Arcep, Force Ouvrière veut obtenir « immédiatement et rapidement, de la part du régulateur et du gouvernement, un état des lieux de l’emploi dans la filière » et que le « gouvernement obtienne un engagement des quatre opérateurs sur le maintien de l’emploi en France et sur leurs perspectives d’investissement».

 

Source : Le Figaro