L’autorité de la concurrence émet de sérieux doutes sur le rachat de direct 8 et direct Star par Canal +.


L’autorité de la concurrence émet de sérieux doutes sur le rachat de direct 8 et direct Star par Canal +. Elle a décidé d’ouvrir une enquête approfondie sur le rachat des deux chaînes et estime que l’opération présente des risques sérieux d’atteinte à la concurrence.

"Dans le cadre de l’examen du dossier, et à la suite d’une première consultation des acteurs du marché, l’Autorité considère que l’opération soulève des doutes sérieux d’entraves à la concurrence et nécessite l’ouverture d’une phase d’examen approfondi (phase 2)", a annoncé le gendarme de la concurrence dans un communiqué. Pour l’instance, le rachat « tend à montrer » que la position du groupe Canal + « pourrait lui permettre de restreindre la concurrence ».
"L’instruction a également relevé que des risques sérieux subsistaient quant aux conditions dans lesquelles les chaînes gratuites concurrentes pourront accéder au catalogue de films de StudioCanal", a-t-elle poursuit dans son communiqué.

 
Le 27 mars dernier, l’Autorité de la concurrence a reçu les propositions d’engagement de la part de la chaîne cryptée concernant le projet de rachat. Ceux-ci « ne suffiraient pas à remédier de façon efficace aux effets de l’opération qui soulèvent des doutes sérieux relatifs au fonctionnement de la concurrence sur les marchés concernés ».
Ainsi, le gendarme de la concurrence se tourne désormais vers le Conseil supérieur de l’audiovisuel et l’autorité de régulation des télécoms et procédera également à une consultation élargie des acteurs du marché qui se fera dans un délai de 65 jours ouvrés.

 
Source : Les Echos