Sosh : Un outil très efficace pour répondre à Free Mobile

Sosh : Un outil très efficace pour répondre à Free Mobile


Ce matin, nous vous faisions part des propos de Stéphane Richard dans le cadre d’une interview accordée à investir.fr. Confiant dans son modèle du subventionnement du terminal, le patron d’Orange a également expliqué l’intérêt de son offre sans engagement Sosh pour faire face à Free Mobile.

 
« Sosh a dépassé la barre des 200.000 abonnés. C’est un outil très efficace dans notre réponse au quatrième opérateur. Sosh comprend notamment un forfait à moins de 10 € qui répond à un usage qui n’est pas satisfait par Free. Aujourd’hui il y a incontestablement un ralentissement des migrations et des demandes des portabilités. Nous n’observons plus de départs massifs de clients, nous sommes revenus à la normale avec environ 10.000 demandes par jour, comme avant l’arrivée de Free dans le mobile » a expliqué Stéphane richard.

 
Au sujet de la polémique sur la sous estimation éventuelle du contrat d’itinérance avec Free, le patron du groupe France Télécom Orange a estimé que le débat est « surréaliste et tient du procès d’intention ». « Comme pour les MVNO, ce contrat relève du libre commerce. Cela signifie qu’à l’exception de Free, de l’Arcep et d’Orange, personne ne connait le prix que paie le quatrième opérateur pour utiliser notre réseau en attendant de disposer du sien. Ce que je peux dire est que je ne regrette pas du tout d’avoir signé ce contrat d’itinérance dans les conditions financières actuelles » a-t-il ajouté.

 
Concernant l’impact de Free Mobile sur l’emploi, Stéphane Richard a annoncé aucun départ en France : « Je le répète, ce plan d’économies n’intègre pas de volet social en France pour Orange. Il n’est pas question de renouer avec un passé récent et douloureux. Par ailleurs, les salaires ne représentent que 20% de notre chiffre d’affaires, ne tombons donc pas dans l’obsession du niveau de la masse salariale ».