Virgin box : l’arme anti Free Mobile de Virgin

Virgin box : l’arme anti Free Mobile de Virgin


Parmi les opérateurs virtuel, Virgin Mobile est l’un des rare a résister à Free Mobile. En effet, l’arrivée de Free Mobile perturbe les opérateurs virtuels qui ne peuvent pas jouer sur leurs marges du fait de la location d’un réseau tiers. Seul Virgin Mobile qui a le statut de Full MVNO semble résister. Nous vous en parlions hier, Si Virgin Mobile a perdu 24 000 abonnés avec l’arrivée du quatrième opérateur, la tendance serait à l’inverse. Geoffroy Roux de Bézieux a accordé une interview au Figaro afin de démontrer cela.

 
Le patron de Virgin Mobile ne s’avoue pas vaincu pour autant. Dès le 11 janvier, il a baissé ses prix et a décidé de contre attaquer sur le terrain de Free, celui des box et de la quadruple play. «Nous avons bien l’intention de jouer le match retour et de le gagner. Xavier Niel n’a pas le monopole de la défense du consommateur. Virgin Mobile lance son offre quadruple play (TV, Internet, téléphone fixe et mobile), qui est la moins chère du marché. Nous sommes à moins de 30 euros, alors que la facture moyenne est plutôt à 40 euros. Si les prix ont baissé dans le mobile, sur l’Internet fixe la facture des ménages ne cesse d’augmenter. Quand on donne des leçons de morale à tout le monde, il faut être cohérent sur tous ses marchés ! Le credo d’un Internet français le moins cher d’Europe, créé par Xavier Niel, et véhiculé par l’Arcep, est devenu faux. Le marché du fixe en France est aujourd’hui oligopolistique. Ce qui permet à Free d’avoir des marges de 39 % et de financer son offre mobile» a expliqué Geoffroy Roux de Bézieux.

 
Concernant l’offre de gros de Free, le patron de Virgin Mobile l’a jugé inopérante : « Vu les difficultés du réseau Free, sa couverture limitée et ses tarifs, personne n’a intérêt à être MVNO chez Free. L’Arcep doit veiller à faire respecter les engagements qui ont été pris ». Pour finir, Geoffroy Roux de Bézieux estime qu’il y aura plus de 10 000 emplois supprimés dans le secteur.

 
Source : Le Figaro