Le PDG de SFR serait sur le départ, victime de Free Mobile

SFR l’avait annoncé, il n’alignera pas ses tarifs sur Free Mobile. Lors de son audition devant la commission des affaires économiques de l’Assemblée Nationale, Franck Esser, le PDG de SFR s’était d’ailleurs questionné sur la «pérennité des innovations tarifaires» de Free Mobile en précisant que «c’est une question clé, parce que, pour moi, financer la fréquence 4G à 2 euros par mois, c’est impossible !»
 
Mais le groupe cherche visiblement à changer de stratégie face à la déferlante Free Mobile. « Il réfléchit non seulement à baisser les tarifs, mais à réorganiser ses offres marketing, repenser son modèle économique et son organisation. » indique le Figaro.fr. Et ce changement de stratégie s’accompagnerait, selon Le Figaro, du départ de Franck Esser, à la tête de l’opérateur depuis 12 ans.
 
Jean-Bernard Lévy, le Président du directoire de Vivendi, la maison mère de SFR, avait déjà annoncé qu’il s’attendait à des prochaines années difficiles. «2012 et 2013 seront des années plus difficiles que 2011. Il faudra attendre 2014 pour retrouver une belle croissance», avait déclaré Jean-Bernard Lévy, lors de la présentation des résultats de Vivendi, affirmant qu’il fallait «serrer les boulons». La perte annoncée de 200 000 abonnés depuis le début de l’année aura certainement convaincu SFR que le changement de stratégie devait s’opérer rapidement.