Quelques explications sur les problèmes rencontrés sur le réseau Free Mobile

Quelques explications sur les problèmes rencontrés sur le réseau Free Mobile

Le réseau de Free Mobile a rencontré aujourd’hui un problème important qui a impacté de nombreux abonnés. A 20h, alors que le problème commence à se résoudre, l’article d’Univers Freebox concernant cet incident avait déjà généré 6000 commentaires, soit davantage que lors du problème survenu le 2 mars.
 
Les Echos apportent quelques éléments concernant ce qui s’est passé. Le journal économique met en parallèle le problème survenu aujourd’hui, celui d’il y a deux semaines et celui survenant aux heures de pointes. « La plupart des problèmes des abonnées Free Mobile, notamment les problèmes de connexion entre 18h et 20h, aux heures de pointe, proviennent de l’itinérance. Car Free n’avait pas anticipé un tel succès de ses offres, et a donc négocié avec son partenaire Orange une bande passante insuffisante pour relier les antennes de l’opérateur historique au cœur du réseau de Free Mobile. » précisent Les Echos. Free aurait en effet négocié avec son partenaire Orange une bande passante insuffisante. Cela explique donc qu’aujourd’hui, comme lors des précédents problèmes, il suffit parfois de forcer le téléphone à se connecter à une antenne Free pour retrouver sa connexion.
 
Pour pallier ce problème Free a déjà annoncé qu’il rajoutait quotidiennement de la capacité. De plus, en juin, le contrat entre les deux opérateurs prévoit de passer à des passerelles en fibre optique (et donc à très haut débit), expliquent Les Echos.
 
Tout comme Univers Freebox, Les Echos n’ont pas obtenu de confirmation de la part de Free sur ce qui s’est réellement passé mais Orange a, de son coté, démenti toute responsabilité en indiquant que « tous les voyants sont au vert de son côté ». Les abonnés Free Mobile n’ont d’ailleurs pas été les seuls à être impactés puisque ca a également été le cas, dans une moindre mesure, des abonnés Sosh et Virgin Mobile, qui utilisent également le réseau Orange. « Chez l’opérateur historique, on estime qu’environ 2 % des appels échouent » rapportent Les Echos. Et d’expliquer que « comme les freenautes réessaient plusieurs fois de suite de se connecter, le réseau est engorgé par ces demandes multiples. La solution préconisée par Orange : réessayer d’appeler. »