CNC : l’état de l’économie de la télévision de rattrapage en 2011.

CNC : l’état de l’économie de la télévision de rattrapage en 2011.

Depuis la fin de l’année 2010, le CNC a mis en place plusieurs outils barométriques d’analyse du développement de la télévision de rattrapage en France. La semaine dernière le centre national du cinéma a publié une étude de synthèse sur l’état de l’économie de la télévision de rattrapage en 2011.

Disponible sur les box, consoles et ordinateurs, la catch-up TV devrait peser 300 millions d’euros d’ici 2015 et les supports d’accès se multiplient, les services se déploient sur une multitude d’écrans et le volume horaire des programmes proposés s’enrichit considérablement.

En novembre 2011, 56 % des programmes diffusés entre 17 heures et minuit sur les chaînes nationales (historiques et de la TNT) sont disponibles en télévision de rattrapage sur internet. 84 % des programmes diffusés entre 17 heures et minuit sur les chaînes nationales historiques (TF1, France 2, France 3, Canal+ en clair, France 5, M6 et Arte) sont disponibles en TVR sur internet. Cette proportion progresse de 4 points en 6 mois et de 20 points en 20 mois. 39 % des programmes diffusés entre 17 heures et minuit sur les chaînes gratuites de la TNT sont disponibles en TVR sur internet. Cette proportion est stable par rapport à mai 2011.

L’étude montre aussi que 10 500 heures de programmes sont disponibles en télévision de rattrapage et 5 millions de vidéos sont consommées chaque jour en 2011.

La Catch up sur la TV :
Les offres de télévision de rattrapage sont hétérogènes selon les opérateurs, en fonction des accords passés avec les chaînes, et combinent des programmes accessibles à tous (MyTF1, M6 replay, Arte+7, etc.) et d’autres réservés aux abonnés à des chaînes en option (Canal+ à la demande, Encyclo, Eurosport, etc.). Les plates-formes de TVR accessibles directement sur le téléviseur sont devenues pour les fournisseurs d’accès à internet, en raison de la plusvalue qu’elles apportent en termes de service, un argument de vente des forfaits multiservices combinant l’accès à internet, la télévision et le téléphone. Toutefois, l’accès à la télévision par les réseaux ADSL/fibre des opérateurs de télécommunications ne constitue pas le principal mode d’accès à la télévision, ce qui réduit de fait la pénétration potentielle et la consommation de TVR sur le téléviseur.

 

 
Free propose l’offre de télévision de rattrapage la plus large de tous les services de télévision inclus dans les abonnements des opérateurs de télécommunication. Disponible depuis la fin du mois de juin 2010, le service Freebox replay permet aux abonnés de l’opérateur de voir ou revoir les programmes de près de 40 chaînes, sans compter les services du groupe Canal+ (Canal+ à la demande et CanalSat à la demande). Trois services sont disponibles auprès de tous les opérateurs : M6 replay, Canal+ à la demande et Disney Channel. Canal+ à la demande est disponible sur la Bbox de Bouygues Telecom depuis avril 2011. Déjà disponible sur CanalSat à la demande et Numericable, l’offre de TVR de Disney Channel est proposée auprès de l’ensemble des opérateurs suite au passage de la chaîne dans les bouquets de base de Orange, SFR, Free et Bouygues en avril 2011