SFR s’explique sur l’envoi d’huissiers pour vérifier le réseau de Free Mobile

SFR s’explique sur l’envoi d’huissiers pour vérifier le réseau de Free Mobile
01 Net a réalisé une interview vidéo de Patrick Asdaghi, le directeur marketing grand public de SFR. Le thème était Free Mobile, et la réplique de l’opérateur au carré rouge.
 
Ce responsable affirme que le marché français était déjà « très compétitif » avant l’arrivée de Free. Il s’appuie pour cela sur l’étude réalisée par le régulateur anglais sur quelques pays européen, qui classait le Royaume Uni en première place des pays européens les moins chers et la France en deuxième. Une étude qui va à contre courant de toutes les précédentes qui montraient au contraire que le France était un des pays les plus chers au monde en ce qui concerne le mobile, comme par exemple celle de l’OCDE.
 
Patrick Asdaghi est également revenu sur la raison qui a poussée SFR à envoyer des huissiers pour tester le réseau de Free Mobile. Cette action aurait été lancée suite aux remarques sur des forums qui indiquaient que le réseau de Free n’était pas allumé. SFR a donc dépêché ses propres ingénieurs pour aller tester sur place. Le directeur marketing grand public de SFR prend ensuite le plus mauvais exemple pour illustrer ses propos en indiquant que sur Paris, la majorité du trafic passait par le réseau Orange. Or, il est de notoriété publique que Free a de grandes difficultés à poser ses antennes à Paris, et que donc le trafic passe principalement par Orange. Un exemple qui ne permet donc en rien de savoir si la totalité du réseau de Free Mobile est allumé.