Nouvelles fréquences TNT : TV Sud et NRJ contestent les propos de Nicolas de Tavernost

Nouvelles fréquences TNT : TV Sud et NRJ contestent les propos de Nicolas de Tavernost

 

Hier, nous nous vous faisions part des propos de Nicolas de Tavernost au sujet des nouvelles chaines de la TNT qui seront attribuées par le CSA.

Médias du Sud, qui exploite la télévision locale TV Sud à Montpellier, et NRJ Group, qui lui avait cédé la fréquence, ont vivement contesté ses propos dans leur communiqué du jour.
Le patron du groupe M6 a notamment estimé que le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) ne devrait pas retenir pour l’attribution de nouvelles chaînes les candidatures des groupes qui dans le passé avaient rendu des fréquences. "NRJ a rendu une fréquence locale à Montpellier pour un euro, qui a ensuite été mise en faillite par le repreneur", a t-il affirmé M. de Tavernost.

 
Le groupe Médias du Sud qui exploite la télévision locale TV Sud "a pris connaissance avec étonnement et effarement des déclarations du Président du groupe M6". Etant le repreneur visé, le groupe "affirme sans contestation possible que la société 7L TV continue d’exploiter sa fréquence, qu’aucune filiale du groupe n’est en faillite, et que nulle n’est visée par une procédure de redressement ou de liquidation judiciaire", dit-il dans son communiqué.

Pour expliquer la cession de sa fréquence à Montpellier, NRJ Group a fait savoir que celle-ci était justifiée par "l’impossibilité de mettre en place une syndication nationale" et que "TV Sud est ainsi apparu comme le partenaire et repreneur le plus naturel garantissant la meilleure continuité d’antenne et la reprise maximale des effectifs".

 
Un total de 34 dossiers ont été déposés mi-janvier en réponse à l’appel à candidatures pour l’attribution de six chaînes sur TNT.

 
Source : AFP