Le gouvernement ne comptabilise pas le forfait 2€ dans le « tarif social mobile »

Le gouvernement ne comptabilise pas le forfait  2€ dans le « tarif social mobile »
Un forfait mobile avec 40 mn de consommations et 40 SMS cela vous fait rêver ? Evidemment non depuis le lancement du forfait à 2 euros de Free (0 euro pour les abonnés Freebox) qui propose 60 mn de communications et 60 SMS.
 
Ce tarif de 10 euros avait pourtant été négocié par le gouvernement avec les opérateurs mobile. Xavier Niel avait dénoncé ce qu’il appelle le forfait "racket super arnaque" lors de la conférence de lancement de Free Mobile
 
 
Et pourtant, malgré un tarif divisé par 5 avec l’arrivée de Free Mobile, le gouvernement reste droit dans ses bottes. A une question sur le forfait social de Muriel Marland-Militello, une élue des Alpes Maritimes (qui date de novembre), le gouvernement a répondu hier, sans faire aucunement mention de Free Mobile ou même indiqué qu’il va négocier une baisse de ce tarif social avec les opérateurs concernés.
 
« Plusieurs opérateurs ont souhaité obtenir le label « Tarif social mobile » pour leurs offres destinées aux personnes les plus démunies. À ce jour, sept opérateurs ont obtenu ce label pour des offres qui répondent au cahier des charges annexé aux conventions signées par ces opérateurs avec l’État et utilisables sur le territoire métropolitain. Il s’agit d’Orange, SFR, Bouygues, Coriolis, Auchan Télécom, Call in Europe et La Poste. Le détail des offres ainsi labellisées figurent sur ce site. Les informations ainsi mises en ligne permettent aux publics concernés de mieux connaître les offres disponibles. » a répondu le ministère de l’Economie
 
On se retrouve donc dans une situation ubuesque, où le gouvernement promeut un tarif social, qui est beaucoup plus élevé que celui proposé par Free, alors que celui-ci s’adresse justement aux personnes ayant peu de revenus. 
 
Source : Numérama