Affut : L’offre Free Mobile 2€ déconsidère totalement les accords de tarifs dits « sociaux »

Affut : L’offre Free Mobile 2€ déconsidère totalement les accords de tarifs dits « sociaux »

 
L’association française des utilisateurs de télécommunications estime que l’offre a minima de FREE (2 € pour 60 min et 60 SMS) déconsidère totalement les accords de tarifs dits « sociaux », poussivement établis entre les pouvoirs publics et les opérateurs.
 
Cette offre semble, selon l’association, condamner les argumentaires de coûts de revient incompressibles qui les justifiaient et légitiment la lutte constante conduite depuis plus d’un an par l’AFUTT, l’ANSA et d’autres organisations sociales pour l’accès des plus démunis aux outils modernes de la communication.
 
Le forfait mobile social imaginé par le gouvernement est destiné aux personnes rencontrant des difficultés particulières dans l’accès au service téléphonique en raison de leur niveau de revenu (au minimum, les bénéficiaires du Revenu de solidarité active – RSA). Plafonné à 10 euros TTC (mensuel pour les forfaits), ce tarif doit garantir la mise à disposition d’une carte SIM, la réception d’appels et de SMS, 40 minutes d’appels (hors numéros spéciaux et de services) depuis le territoire métropolitain vers les téléphones mobiles ou fixes d’opérateurs métropolitains, l’émission de 40 SMS (hors SMS surtaxés) depuis le territoire métropolitain vers les téléphones mobiles d’opérateurs métropolitains.
 
Free Mobile fait donc mieux avec ses deux forfaits. Pour l’Afut, il apparaît que les niveaux de tarifs présentés sont suffisamment bas pour être attractifs et inciter nombre d’utilisateurs soit à tester le nouvel opérateur en acquérant une carte SIM Free, soit à changer d’opérateur.
 
De ce point de vue, l’AFUTT engage chacun à bien vérifier au préalable les dispositions précises du contrat qui le lie à son actuel opérateur afin d’éviter les pénalités qui résulteraient d’une rupture trop impulsive. De même, elle attire son attention sur la nécessité de la même exigence quant aux dispositions du nouveau contrat proposé par FREE, s’agissant en particulier des conditions de sortie.
 
Dans son communiqué de presse, l’association estime que les offres de Free « marquent de réelles avancées qui justifient l’action continue de l’AFUTT en faveur de l’ouverture du marché à un quatrième opérateur ».