FTTH : Après Free, SFR signe un accord de déploiement avec France Télécom

FTTH : Après Free, SFR signe un accord de déploiement avec France Télécom

 
Ce mardi, France Télécom-Orange et SFR annoncent avoir signé un accord pour le déploiement de la fibre optique en dehors des zones très denses du territoire français.
 
Cet accord est particulièrement structurant car sur les 11 millions de logements qui seront couverts par France Télécom-Orange et SFR en dehors des zones très denses, 9,8 millions correspondent à des agglomérations pour lesquelles les projets de déploiement des deux opérateurs se recoupaient. Au terme de cet accord, sur ces 9,8 millions de logements, SFR en réalisera 2,3 millions et France Télécom-Orange 7,5 millions. 
 
Afin d’éviter les recoupements, l’accord désigne, pour chaque commune, l’opérateur responsable du déploiement assurant le meilleur calendrier et la meilleure couverture proposés, au bénéfice des consommateurs et des collectivités locales.
 
Afin d’offrir à l’ensemble des consommateurs des services diversifiés, France Télécom-Orange et SFR se sont engagés à être commercialement présents sur les zones de l’accord en souscrivant aux offres de gros de celui qui déploiera localement le réseau. Les autres acteurs du marché pourront également s’appuyer sur les infrastructures ainsi déployées, dans les conditions définies par l’ARCEP, y compris en participant à leur cofinancement, pour proposer leurs offres commerciales très haut débit.
 
L’engagement pris par chacun des signataires est de couvrir chaque commune dans les 5 ans qui suivent l’initialisation des déploiements.
 
Dans les prochains jours, France Télécom-Orange et SFR prendront contact avec les représentants des collectivités concernées par ces projets de réseaux à très haut débit. Chacune d’entre elles pourra ainsi organiser la concertation locale nécessaire à une bonne articulation public-privé des déploiements.
 
Au total, en intégrant les déploiements dans les zones très denses, ce sont près de 60 % des foyers français qui seront couverts par la fibre du fait de l’investissement des opérateurs privés d’ici 2020. Chacun des deux groupes indique qu’il est prêt à coopérer avec les collectivités locales aux nombreuses solutions envisagées pour couvrir les 40 % de foyers restants, selon une logique de complémentarité et d’efficacité globale.
 
"Cet accord marque pour SFR le démarrage du chantier de la fibre optique dans les zones les moins denses du territoire, en complément de France Telecom et d’Iliad" a indiqué a l’AFP Eric Besson, le ministre en charge du numérique.
 
Pierre Louette, Directeur général adjoint et Secrétaire général du groupe France Télécom Orange, a de son coté commenté sur Twitter : « Après l’accord Orange-Free, il permet d’ajouter les énergies des opérateurs pour le déploiement de la fibre ». Et d’ajouter « l’équipe de France de la fibre avance, avec Orange comme capitaine. Mais il y a de la place pour tout le monde ! »