Free condamné pour un retard de livraison de Freebox Révolution

Free condamné pour un retard de livraison de Freebox Révolution
Nos confrères Cnet France s’est procuré le jugement de proximité de Montpellier rendu le 18 Octobre qui donne raison à un abonné Free qui réclamait des dommages et intérêts pour n’avoir pas reçu à temps sa Freebox Révolution dans le cadre d’un abonnement fibre optique. L’opérateur a été condamné à payé des dommages à intérêts à hauteur de 800 euros à l’abonné concerné. 
 
Le freenaute a dû attendre de février à mai pour recevoir sa Freebox Révolution alors que la prise FTTH a été installée 14 jours après la souscription de l’abonnement conformément au délai d’attente annoncé par Free. 
 
Mais voilà, sans Freebox, l’abonné n’a pu bénéficier des services. Sans obtenir une réponse de son fournisseur d’accès, l’abonné a porté plainte le 10 mai en se basant sur l’article L 121-20-3 du code de la consommation. Le 16 mai, la prise en compte de la livraison a été annoncée à l’abonné. « La plainte déposée auprès de la juridiction de proximité de Montpellier semble avoir son effet, UPS l’informe le 16 Mai que sa demande est prise en compte. La Freebox arrive deux jours plus tard, le 18 Mai, presque 3 mois après inscription. Le branchement du boitier s’effectue sans difficulté ni intervention d’un technicien, Damien B. est enfin connecté. » explique Cnet, précisant que « cela n’arrête pas la procédure en justice pour autant. Damien B. se défend sans l’assistance d’un avocat et demande des dommages et intérêts en accusant Free d’avoir lancé un produit sans avoir la capacité de production et logistique. Il refuse l’indemnisation de 200 euros proposée par le service juridique de Free »
 
Damien B. a expliqué à nos confrères que c’est le manque de communication de Free qui agace le plus. "Ils ont agi à la Apple, en voulant jouer sur la corde super produit. Mais après ça, il faut attendre. Ils sont restés muets. On peut trouver des solutions mais il faut communiquer".