Le Wimax un flop ?

Effet de mode ou révolution technologique, tout le monde n’a d’yeux que pour le Wimax depuis que Free a racheté Altitude Telecom et sa licence Wimax. Tout le monde ? Non, certains prédisent un flop pour la wimax ou en tous cas pas la révolution annoncée. C’est le thème d’une interview de César Zeitouni, gérant de fonds chez IT Asset Management, réalisée par 01.net :

« Sur la boucle locale fixe, WiMAX entre en concurrence directe avec l’ADSL, qui couvre plus de 90 % des abonnés dans des pays comme la France et qui affiche des coûts imbattables. Son utilisation apparaît donc limitée aux pays émergents et aux zones non desservies par l’ADSL, ce qui réduit considérablement le marché initialement visé par le WiMAX fixe. Certains analystes en sont d’ailleurs maintenant pleinement conscients. »

« En mobilité, la voix représente à l’heure actuelle 85 % des usages. Et, sur ce plan, le WiMAX mobile ne peut pas, aujourd’hui, soutenir la comparaison avec ce qu’offrent les réseaux 3G en matière de qualité de service, de couverture et de mécanismes de transfert intercellulaire. Ce sera peut-être le cas à partir de 2008 mais, d’ici là, les opérateurs 3G auront encore réduit leurs coûts et les opérateurs de réseaux WiMAX mobile auront du mal à les concurrencer efficacement et à séduire les abonnés. »

Lire l’interview de César Zeitouni sur 01net