Pacitel, un service pour empêcher le démarchage téléphonique


Les consommateurs lassés d’être démarchés au téléphone par des commerciaux peuvent désormais, via internet, entrer gratuitement leurs numéros sur une liste qui leur permettra d’échapper à ce type de sollicitations. Le dispositif se prénomme Pacitel et sera opérationnel d’ici le 1er décembre.

 
La FFT est partie prenante à l’initiative avec quatre autres fédérations : l’Association française de la relation client (AFRC), la Fédération des entreprises de vente à distance (Fevad), la Fédération de la vente directe (FVD) et le Syndicat national de la communication directe (SNCD).

 

"Cette liste permet aux consommateurs qui le souhaitent de ne plus recevoir d’appels de prospection commerciale de la part des entreprises adhérentes au dispositif, le démarchage téléphonique devant rester un service pour le consommateur dans le cadre d’une relation de confiance avec les entreprises", a souligné le secrétaire d’Etat chargé du Commerce et de la Consommation, Frédéric Lefebvre, lors d’une conférence de presse.

 
M. Lefebvre a également annoncé que la consultation de cette liste d’opposition par l’ensemble des entreprises françaises sera rendue obligatoire lors de l’examen du projet de loi renforçant les droits, la protection et l’information des consommateurs, le 28 septembre à l’Assemblée nationale.

 
L’inscription sur Pacitel, valable trois ans, se fait uniquement sur internet. Sur le site, le consommateur peut entrer jusqu’à six numéros de téléphone personnels (fixes ou mobiles). Il n’est pas obligé d’indiquer son nom, uniquement une adresse email, selon les recommandations de la Cnil.

 
Pour leur part, les entreprises adhérentes s’engagent à suivre des recommandations déontologiques, telles que "le respect de certaines heures convenables pour passer les appels (du lundi au vendredi de 8h à 20h30 et le samedi de 9h à 19h), la courtoisie et clarté de présentation".

 
Pour Natalie Jouen Arzur, présidente de Pacitel, il fallait protéger cette activité qui "représente 100.000 emplois directs", tout en restant "un service" et en évitant d’"être une gène pour le consommateur", car c’est "contre-productif d’appeler quelqu’un qui ne souhaite plus recevoir d’appels commerciaux".

 
Pacitel est donc un service qui peut s’avérer très utile.

  

Source : AFP