Free et Orange signent un accord de cofinancement pour déployer des réseaux FTTH en dehors des zones très denses

Free et Orange signent  un accord de cofinancement pour déployer des réseaux FTTH en dehors des zones très denses
 
Free annonce avoir signé un accord avec France Télécom-Orange en vue de cofinancer les réseaux FTTH (réseaux en fibre optique jusqu’aux foyers) qui seront déployés dans les zones moins denses. Cet accord porte sur une soixantaine d’agglomérations représentant 5 millions de foyers. La liste de ces 60 agglomérations n’a pas encore été indiquée par les opérateurs.
 
Le schéma de cofinancement retenu permet à Free de n’investir qu’à hauteur des lignes nécessaires pour servir ses abonnés à la différence des zones très denses où chaque opérateur déploie un réseau jusqu’aux immeubles et pour la totalité des lignes. Une offre de collecte complète le dispositif.
 
Cet accord s’appuie sur l’offre de cofinancement de France Télécom-Orange. Cette offre, accessible à tous les opérateurs, prévoit des décaissements progressifs, suivant le déploiement effectif du réseau.
 
Les investissements FTTH de Free en 2011 et 2012 ne sont pas modifiés. Free sera candidat au Grand Emprunt pour contribuer à financer ces réseaux déclarés lors de l’AMII (Appel à manifestation d’intentions d’investissement) organisé début 2011 par le Commissariat Général à l’Investissement.
 
Cet accord permet d’initier les déploiements FTTH en dehors des zones très denses de manière rapide, économiquement raisonnable et avec l’adhésion forte, dès l’origine, des opérateurs cofinanceurs Free et France Télécom-Orange.
 
Cette mise en commun des moyens permet de déployer un réseau unique et mutualisé entre les répartiteurs optiques et les abonnés, et de desservir ainsi une population plus large tout en maintenant le haut niveau de concurrence sur le marché de détail qui fait le succès du marché français.