Allociné sur Freebox TV en septembre : Interview de Grégoire LASSALLE

Allociné sur Freebox TV en septembre : Interview de Grégoire LASSALLE

Déjà présent via le système d’information de la Freebox Révolution, Allociné a décidé d’aller plus loin et lancera le 5 septembre sur Freebox TV sa chaîne. Celle-ci regroupera un certain nombre d’information du site et commentera les films qui passent à la télévision : un guide des programmes télévisuel. La chaîne diffusera également en prime un grand film du patrimoine chaque soir.
 
Grégoire LASSALLE, le PDG d’Allocine, a accordé à Univers Freebox une interview sur le lancement de sa chaîne Allociné sur Freebox TV. La chaîne sera proposée gratuitement.
 
Avec l’arrivée de la TNT, des chaînes sur l’ADSL, de plus en plus de programmes sont disponibles : Est-ce la multiplication des chaînes qui a motivé la création de ce nouveau média ?
AlloCiné est présent aujourd’hui sur le web avec 1 million de visiteurs uniques par jour en moyenne. AlloCiné est également présent sur tous les smartphones et tablettes avec plus de 3 millions de personnes ayant téléchargé une des ses applis. Il semble naturel qu’AlloCiné boucle la boucle en intégrant à son offre une proposition télé ! Par ailleurs, grâce à l’ ADSL, l’ accès à la télévision est devenu plus simple et moins onéreux.
 
Vous annoncez que 90% des films ne sont pas exploités , quels seront les films que vous mettrez en avant ?

Nous mettrons en avant des films du patrimoine c’est-à-dire ayant 30 ans ou plus. Chaque soir correspondra à un thème (polar, stars, comédie, adaptation à l’ écran, bizzareries….), le film passera une fois à 20h15
 
Y a-t-il une attente d’audimat ?
Plus que TF1 ! Je plaisante bien sûr et l’équilibre de la chaîne sera atteint si quelques dizaines de milliers de personnes regardent notre film par exemple. Le financement de la chaîne se fera par la publicité.
 
Avec la nouvelle chaîne, le parallèle peut être fait entre le média internet et celui de la TV : Pensez vous que les deux soient complémentaires ou qu’il y ai une différence ?
Ils sont totalement complémentaires d’autant que la publicité vidéo est de plus en plus prisée par les annonceurs sur le web et les smartphones. La télévision devient de fait un troisième canal de distribution des pub vidéos versus les bannières.
 
La chaîne Allociné est elle un rêve cinéphile ?
On peut le dire sans prétention car notre chaîne sera 100% consacrée au septième art.

 
Pourquoi vouloir décliner la chaîne à l’international ?
Parce que la demande vis-à-vis de nos sites à l’étranger est la même (côté public et côté annonceur).
 
Au-delà du lancement d’allociné à la rentrée, allociné.fr continue son développement à l’international, sur l’ensemble des supports mobiles pour devenir un vrai moteur de recommandation. Après la Freebox Révolution, allociné a aussi l’ambition de s’inviter sur tous les supports comme les TV connectées.

Le système d’information cinématographique de la Freebox Révolution :
 
Allociné, la seconde base de données mondiale cinématographique (après IMDB), est partenaire de Free ce qui a permis le développement pour la Freebox Révolution d’un système d’information cinématographique.

« Avec les premiers logiciels Media Center, nous devions batailler pour réussir à rapatrier les informations (jaquette, synopsis, réalisateur, acteur, genre…) des films et séries TV en français. Le partenariat entre Free et Allociné est donc une alternative officielle gérée nativement par le Freebox Player » a commenté Malika DUCHANGE, responsable marketing du site allocine.fr.

 
Accessible directement depuis l’interface TV de la Freebox, servie par une navigation très fluide, ce service permet de consulter facilement l’une des plus grandes bases de contenus cinématographiques 80 000 films et 7 000 séries :

-   les fiches films et séries

-   les affiches

-   les bandes annonces

-   les castings

-   les résumés

-   les notes attribuées par la presse

-   les notes attribuées par les spectateurs

 
Les Freenautes ont également accès à la base des personnalités (acteurs, réalisateurs…) et peuvent procéder à des recherches via leur nom, prénom ou filmographie.
 
Au-delà de cette innovation, il reste à savoir si les fiches des films et séries TV sont utilisées uniquement par le guide électronique des programmes et la VoD. Pour aller plus loin, Free pourrait concevoir une interface jukebox vidéo basée sur ce partenariat.
« Mais il y a encore des améliorations à faire notamment dans le matching des films pour que le service soit vraiment très efficace (du côté Free) » note la responsable marketing.