Eric Garandeau, président du CNC : la stratégie de Free est celle du “coucou”

Eric Garandeau, président du CNC : la stratégie de Free est celle du “coucou”

Pour la huitième année consécutive, l’APA, Association pour la Promotion de l’Audiovisuel organise aujourd’hui une Journée de la Création TV afin de mettre en avant la création audiovisuelle française en réunissant plus de six-cent professionnels du secteur autour de tables rondes.

 
Parmi les personnalités présentes, Maxime Lombardini, le directeur général d’Iliad qui réagit en ce moment aux propos de Eric Garandeau, président du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC).

 

Et les échanges sont plutôt vifs selon Satellifax. Le directeur général d’Iliad a rappelé qu’il n’était pas dans une logique d’échappatoire aux financements mais que l’évolution de la TVA a rompu le contrat passé entre les FAI et le gouvernement.

 

 
Un argument qui ne plaît évidemment pas au président du CNC qui a accusé Free « d’avoir arrêté de contribuer au compte de soutien depuis le début de l’année ». Pour le patron du CNC, la stratégie de Free est celle du « coucou » c’est-à-dire « l’hébergement de contenus pirates, le fait de profiter des réseaux et l’optimisation fiscale ».

 
A cela, Maxime Lombardini demande de la transparence est estime que « Free est le bouc émissaire. La fraude a eu lieu les années passées avec les opérateurs mobiles ». Il a aussi rétorqué à Eric Garandeau que « jusqu’à présent le CNC a préféré les amendements dans la nuit plutôt que mettre les choses sur la place publique ».

 
De bon matin, la huitième édition de la Journée de la Création ne manque pas de se faire l’écho des inquiétudes grandissantes des acteurs du petit écran.

 
Suivez en direct les débats sur la chaine Public Sénat.