L’option TV de Free remise en cause par le gouvernement

L’option TV de Free remise en cause par le gouvernement
Mercredi se tenait une réunion interministérielle concernant la contribution des opérateurs télécom au COSIP (compte de soutien à l’industrie des programmes). Et les choses devraient bouger en ce domaine notamment pour Free.
 
Tout d’abord le gouvernement a fixé à 130 millions d’euros la contribution des opérateurs au financement du cinéma, contre 180 millions jusque là. Surtout, la taxe s’appliquera à la totalité des abonnements triple play, que la partie télévision soit commercialisée en option ou non. Cela vise directement Free, dont les opérateurs concurrents se plaignaient de son option TV proposée séparément. La contribution de Free va ainsi augmenter.
 
Free va donc devoir revoir son système. Dans tous les cas, il n’y a aucune baisse de tarif à attendre puisque cette décision va faire augmenter la contribution de Free au COSIP. Cela pourrait même avoir l’effet inverse puisque Free avait exonéré les abonnés qui ne recevaient pas ou qui ne souhaitaient pas du service de télévision, de la hausse de la TVA. Pour financer cette augmentation de l’assiette (qui sera assise sur 32 ou 38 euros et non plus sur 1,99€), Free pourrait ainsi appliquer la hausse de la TVA à tous les abonnés, comme le font déjà les autres opérateurs. 
 
La question du financement de la musique, demandé par les labels, sur le modèle de la taxe COSIP, n’a pas été réglée lors de cette réunion. Une mission a cependant été confiée à l’UMP Franck Riester, qui rendra son rapport à ce sujet le 21 juin prochain.
 
Source : La Tribune (version papier)