Free est accusé par Orange et SFR de bloquer le développement de la fibre optique

Free est accusé par Orange et SFR de bloquer le développement de la fibre optique

Pour Guillaume Galignon, journaliste à Les Echos, les relations entre opérateurs se tendent au sujet du très haut débit. Free est accusé par ses concurrents de bloquer le développement de la fibre optique dans les zones très denses. Ainsi, Orange et SFR ont saisi, ces dernières semaines, le régulateur des télécoms contre Free. Les deux opérateurs estiment que Free ne respecte pas la réglementation dans la fibre optique.

 
Fin mars, Orange a saisi l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) et lui a demandé d’engager une procédure de sanction contre Free. Mi-mai, SFR a embrayé en saisissant aussi l’Arcep pour un règlement de différent avec Free.

 
Il y a quelques jours, Free en a fait de même et a porté plainte contre Orange. Selon SFR et Orange, les immeubles situés dans les zones très denses, c’est à dire principalement en région parisienne, et dans lesquels Free a installé sa fibre optique, ne permettent pas à Orange et SFR de commercialiser leurs offres pour des raisons techniques et pratiques. De ce fait, les locataires des immeubles n’ont d’autre choix que de se raccorder chez Free. Une situation de monopole condamnée par Orange et SFR.

 
Face à ces accusations, Free renvoi la balle à Orange et l’accuse des mêmes pratiques. Main dans la main, Orange et SFR estiment que l’installation verticale de Free dans les immeubles « ont été mal construites ». Environ 85.000 logements du fournisseur d’accès feraient l’objet de ce contentieux, soit 7.000 immeubles qui ont fait l’objet d’un déploiement de fibre entre 2008 et début 2010.

 
Au-delà des difficultés liées à la mutualisation de la fibre optique en zone dense, Orange et SFR estiment que la durée de déploiement de Free est trop longue.

 

Source : Les Echos