Orange présente ses ambitions stratégiques et financières pour 2011-2015


A l’occasion de la journée des investisseurs qui se tient aujourd’hui, France Télécom Orange présente ses ambitions stratégiques et financières pour la période 2011-2015.

L’opérateur historique fait le choix, dans un premier temps, d’investir en anticipation dans ses réseaux et ses marchés en vue de renforcer ses positions de marché et sa capacité à monétiser toutes les opportunités de croissance identifiées.

Dans un second temps, l’opérateur ambitionne de renouer de manière soutenue avec la croissance de ses revenus et de son cash flow opérationnel, grâce aux investissements réalisés.

"L’ambition d’orange est de stabiliser en 2013 le niveau d’EBITDA à un niveau supérieur à celui de 2011. Cette tendance est notamment permise par la stabilisation de l’EBITDA de la France à ce même horizon, dans la mesure où le Groupe s’est préparé depuis 2010 à un contexte concurrentiel d’ores et déjà accru sur son marché domestique" argumente Orange dans son dernier communiqué.

 

Mise en œuvre d’un nouveau plan de performance :
Sur la période 2011-2013, le Groupe a pour ambition d’atteindre un montant d’EBITDA cumulé de l’ordre de 45 milliards d’euros. Cet objectif est notamment sous-tendu par la mise en œuvre d’un nouveau plan de performance ainsi que par les impacts attendus de la montée en puissance de la société commune avec Deutsche Telekom dans le domaine des achats, générant globalement un niveau d’économies brutes d’au moins 3 milliards d’euros en 2015 (dont au moins 2 milliards d’euros réalisés à fin 2013) par rapport à la base de coûts 2010.

Ce plan, en cohérence avec les dispositifs du contrat social en France, s’appuie en particulier sur les leviers que sont l’amélioration de l’expérience client et des systèmes d’information, le développement du partage de réseaux, la mutualisation des plateformes de services et l’optimisation des synergies.
 

Des investissements cumulés de l’ordre de 18,5 milliards d’euros :
L’opérateur cherche également à garantir le positionnement du groupe "en tant que meilleur opérateur des réseaux très haut débit du futur" par ses investissements.
Sur la période 2011-2013, le Groupe anticipe des investissements cumulés de l’ordre de 18,5 milliards d’euros, incluant 1 milliard d’euros sur le programme fibre en France, soit un taux moyen d’investissements sur chiffre d’affaires de 12,6% sur la période (hors FTTH en France). En lien avec la montée progressive du déploiement de la fibre ainsi qu’avec les objectifs du Groupe en matière de couverture et de capacité réseau, un pic d’investissements est prévu en 2012 ( 14%).
 
Compte tenu de ces éléments, le Groupe annonce une guidance de cash-flow opérationnel cumulé (EBITDA – CAPEX) de l’ordre de 27 milliards d’euros sur la période 2011-2013, hors éléments exceptionnels.
 
Entre 2014 et 2015, le groupe espère réaliser un taux de croissance de 2,7% et ambitionne un retour à un niveau plus normatif de 10% sur la période, soit 9,8 milliards d’euros (hors FTTH en France, +1% soit 11,0% représentant un total de 10,8 milliards d’euros) en matière d’investissement.