[MàJ] Hadopi : La CNIL inspecte les locaux de TMG suite à la fuite d’adresses IP

[MàJ] Hadopi : La CNIL inspecte les locaux de TMG suite à la fuite  d’adresses IP

Hier, nous vous informions de la faille des serveurs du prestataire technique de la Hadopi, TMG.
Trident Media Guard est une société privée qui a pour mission de relever les adresses des internautes pirates.

Le serveur de TMG ne semble pas présenter de protection et tout est accessible : il est facile d’avoir accès aux données personnelles. La faille permet notamment de voir qu’un abonné de tel ou tel FAI domicilié dans une ville a téléchargé tel film et à telle date et heure.

 

 

L’affaire est prise très au sérieux par la Hadopi et depuis quelques heures, la CNIL est à Nantes pour contrôler TMG à la suite de la fuite d’adresses IP.

 

Mise à jour : Suite à la faille du serveur, TMG a envoyé un communiqué à nos confrères d’ITespresso pour affirmer qu’aucune donné personnelle n’a été divulguée dans les documents piratés. Le serveur piraté ne serait qu’un serveur en test.

 
Le PDG et cofondateur de TMG Alain Guislain minimise donc l’importance de la faille : « Ces données proviennent d’un serveur de tests de la société dédié à son équipe de R&D. A aucun moment, les infrastructures utilisées par TMG dans le cadre de ses opérations n’ont été impactées, en particulier la plate-forme dédiée à la collecte d’infractions sur les réseaux P2P pour le compte des ayants-droits dans le cadre de la loi HADOPI", assure le dirigeant. Selon lui, "aucune donnée confidentielle et personnelle n’a été éditée sur Internet ».