L’Internet Society France demande que le CNN laisse plus de place aux représentants des utilisateurs et de la communauté technique

 
L’Internet Society France (organisation à but non lucratif fondée en 1992 pour assurer le développement, l’évolution et l’utilisation de l’Internet pour le bénéfice des individus, à travers le monde) a fait savoir qu’elle demandait que la composition du Conseil National du Numérique soit revue afin de laisser plus de place aux représentants des utilisateurs et de la communauté technique.
 
Comme d’autre organisation, l’Internet Society (ISOC) remarque que la composition du conseil national du numérique annoncée le 27 avril 2011 fait apparaitre, une sur-représentation des opérateurs, des distributeurs, des fournisseurs d’accès et des experts du marketing direct ou de la distribution.
 
Or, explique l’ISOC, le Président de la République, Nicolas Sarkozy, dans son discours de lancement a rappelé les formidables retombées du numérique sur l’ensemble des activités de la société tant sur le plan de l’économie et de l’emploi que du savoir et du lien social et a clairement indiqué qu’il était attaché à ce que le « monde de l’Internet » soit représenté au sein du conseil national du numérique.
 
L’internet society apprécie les termes de cette déclaration mais s’étonne que la composition du conseil national du numérique ne la reflète pas totalement. « Que serait internet sans la communauté technique qui le fait sans cesse évoluer ? Et que serait internet sans les utilisateurs qui y tissent les liens qui préfigurent les usages de demain ? » s’interroge-t-elle.
 
« En donnant la primauté aux intermédiaires, le Président prend le risque de renforcer encore leur poids sur un secteur qu’ils dominent déjà outrageusement. » conclut l’organisation