Free : Et si les appels illimités vers les mobiles avaient pour objectif de baisser le prix de gros ?

Free : Et si les appels illimités vers les mobiles avaient pour objectif de baisser le prix de gros ?

 
Dans son édition du jour, le Figaro Economie s’intéresse à la dernière offre de Free et notamment celle qui inclut les appels vers les mobiles qui auraient pour objectif de faire baisser le prix de gros. C’est en tout cas ce qu’espère obtenir Xavier Niel.

 
En décembre dernier le lancement de la Freebox Révolution avec les appels inclus vers les mobiles en France métropolitaine a fait grand bruit : un grand coup marketing. Cela dit, les observateurs ont aussitôt souligné que cette mesure risquait de coûter cher. Et pour cause, la terminaison d’appel a un prix : pour tout appel vers les mobiles, Free doit verser une « redevance » aux opérateurs concernés.

 
Pour autant, les concurrents de Free lui emboitent le pas et proposent aussi de l’illimité vers les mobiles. Le piège se referme ! En suivant la démarche de Free, les opérateurs rivaux qui proposent de l’illimité doivent aussi payer les terminaisons d’appels pour faire aboutir les appels de leurs clients sur les mobiles, sans les répercuter aux consommateurs puisque désormais ils offrent la gratuité. A ceci prêt que Free ne bénéficie pas encore des retombées de son réseau mobile.

 
En somme, Free paye la terminaison d’appels à Orange, Bouygues et SFR mais les trois opérateurs historiques ne payent rien à Free puisque personne n’emprunte encore son réseau mobile. Ainsi, le détenteur de la quatrième licence mobile n’a pas manqué de souligner la distorsion de concurrence que créé cet « effet club ».

 
En conséquence, il espère obtenir une baisse « drastique » de la terminaison d’appel alors que l’Arcep doit fixer ce tarif dès l’été prochain.